Ateliers 2015-18

1/6
1/6

Tous les personnages qui composent la vie d’un centre culturel de province se retrouvent à l’occasion de la nomination d’un nouveau directeur. C’est l’occasion de mettre en place un « nouveau projet »…

« Jusqu’à maintenant‚ on a pu‚ ici ou là et ici surtout (il rit)‚ on a pu reprocher‚ j’y arrive‚ on a pu reprocher à l’Etat une position passive de spectateur. Je n’ignore pas‚ en disant cela‚ combien‚ vu de loin‚ les lenteurs extrêmes de l’administration peuvent sembler les actes volontaires d’une absence de politique.
Je suis venu aussi vous informer de la volonté du ministère de s’engager dorénavant‚ et clairement – parce que tout de même – et financièrement aussi‚ bien sûr‚ j’allais l’oublier‚ ce qui n’est pas tout‚ mais ce qui n’est pas rien‚ je suis venu aussi affirmer, je suis venu aussi affirmer les engagements de l’Etat dans votre ville et dans l’action qui nous intéresse‚ nous réunit‚ aujourd’hui. »

 

L’atelier que j’entends mener a pour centre la pièce, Les  Prétendants de Jean Luc Lagarce. C’est une pièce que j’ai lue il y a longtemps, quand j’ai commencé à faire du théâtre. J’ai toujours rêvé de la monter. C’est une pièce tendre et acide sur nos petits orgueils, nos solitudes. Elle se passe dans le milieu de la culture certes, mais ce n’est pas ce portrait là qui m’intéresse. Cette pièce met en avant nos transitions, nos changements de vie, nos métamorphoses minuscules. Celles qui nous façonnent tout au long de la vie. Les personnages de cette pièce transportent en eux un bagage secret qui oscille et qui tremble face à l’autre. C’est ce tremblement qu’il faut saisir quand on construit un personnage et que nous essaierons de saisir avec ce stage.

Thomas Quillardet

Ce stage donnera lieu à une restitution publique à la Rose des vents.

Vendredi 1er à 19h et samedi 2 décembre à 17h (durée estimée : 1h40), gratuit, sur réservation au 03.20.14.24.24. ou sur accueil@theatredunord.fr