Intervenant

MARCUS BORJA

MARCUS BORJA

Véhicule privilégié d’expression et de communication, la voix est un kaléidoscope aux infinies possibilités expressives. Chaque voix est en vérité plusieurs voix qui sont autant de couleurs dans la palette de l’acteur qui sait s’en servir : c’est de la matière poétique concrète, malléable, modulable, transformable.

Libérer, explorer et développer le souffle et l’expression vocale parlée et chantée à travers une approche chorale et musicale de la scène, du texte et du jeu. Respiration, préparation de l’appareil phonateur, diction, résonnance, projection, articulation et polyphonie occuperont notre temps sur un parcours guidé par l’écoute. Écoute par le corps et par le choeur. Écoute de l’instant et de l’instinct. Écoute de soi, de l’autre, du texte (dans le sens le plus large) et du public. Ouverts et perméables à tout ce qui peut potentiellement nous traverser et, donc, devenir matière et combustible pour la création. Rythme, harmonie, contrepoint, musicalité, choralité, autant de termes essentiellement communs au théâtre et à la musique. Comment les mettre à contribution dans cette quête de présent ? Comment retrouver, à travers eux, le fil de l’écoute et la rendre palpable, présente, puissante, poétique ?…

 

Doctorant en Études Théâtrales à Paris 3 en co-tutelle avec l’Université de São Paulo, et doctorant SACRe (ENS/CNSAD), Marcus Borja est acteur, metteur en scène, dramaturge, musicien et chef de chœur. Diplômé de lettres modernes à l’Université de Brasilia, il se forme, en France, à l’École Jacques Lecoq, à l’ESAD et au CNSAD. Titulaire également d’une licence et d’un master en histoire de l’Art et muséologie à l’École du Louvre, il a collaboré avec Jean-Louis Hourdin, Sophie Loucachevsky, Fausto Paravidino, Yoshi Oida, Christiane Jatahy, Antônio Araújo, entre autres. Il se produit dans des espaces aussi divers que le Théâtre National de la Colline, le Théâtre du Vieux-Colombier, le Musée du Louvre ou le Festival d’Édimbourg. Il donne régulièrement des stages de techniques théâtrales en France et au Brésil et a publié des articles spécialisés dont Du collectif au collaboratif : tendances et évolutions de l’écriture scénique au pluriel dans l’ouvrage Les Collectifs dans les arts vivants depuis 1980, éd. L’Entretemps, 2014 ; et L’Écoute active et le silence parlant : la musicalité comme base pour la direction d’acteurs, éd. Les Solitaires Intempestifs, 2015 (à paraître). Sa prochaine mise en scène, « Théâtre », fruit d’un projet de recherche choral avec une cinquantaine d’interprètes, est créée le 7 avril 2015 au CNSAD.